Réaliser une extension : quel type de construction choisir ?

Quand la famille s’agrandit ou que les habitudes de la famille évoluent, il peut arriver qu’on se sente un peu à l’étroit. Dans ce cas, on peut bien entendu déménager mais si on dispose de volumes vides, d’un jardin ou tout simplement d’un peu de terrain, la pratique courante consiste à réaliser une extension à son logement. Pour cela, plusieurs options sont possibles. Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur les différentes solutions pour construire l’extension de votre maison.

1ère option : Une nouvelle pièce donnant sur le jardin

Lorsque l’on dispose de terrain, la pratique la plus courante consiste en la création d’une ou plusieurs nouvelles pièces en réduisant la surface du jardin.

Pour cela, on peut procéder à des travaux de maçonnerie classiques avec une base parpaing ou brique sur un ou deux étages. Le prix évoluera selon la taille de l’agrandissement et les options choisies. Il peut osciller entre environ 30 000 et plusieurs centaines de milliers d’euros s’il s’agit d’un projet d’ampleur. A noter qu’en fonction du PLU de votre commune, vous pourrez être sujet à des restrictions comme sur la proximité de l’extension avec les limites de la propriété ou tout simplement sur la taille des nouvelles pièces. Si le projet dépasse les 20m2, il vous faudra également déposer une demande de permis de construire dans votre mairie.

Agrandir votre logement à l’aide d’une véranda

Si vous recherchez de la surface de vie plus importants pour enfin arrêter de vous marcher dessus, pourquoi ne pas opter pour une véranda ? Cet espace permet, comme un agrandissement classique, de profiter de pièces complémentaires mais offrira en plus d’un volume avec beaucoup de charme. De l’extérieur, votre logement gagnera en crédit et de l’intérieur, vous profiterez d’une entrée de lumière bien plus importantes. De nos jours les vérandas offrent en effet toute la qualité qu’on attend d’une pièce de vie. Des constructeurs comme Scintelle proposent des solutions pour isoler la véranda par e sol et les murs pour lui offrir un véritable rôle d’extension de maison. Avec des structures personnalisables, on peut disposer d’un espace qui s’adaptera bien à la façade existante du logement.

Aménager les espaces techniques de la maison

Si vous ne disposez pas de terrain ou ne souhaitez empiéter sur votre jardin, la solution est alors d’analyser les espaces techniques de la maison et de les réaménager en pièce de vie.

Généralement, ces zones sont au sous-sol ou dans les combles. Dans le premier cas, il est souvent nécessaire de procéder à une isolation puis une aération du lieu. Il faudra parfois créer de nouvelles ouvertures pour aérer et surtout faire entre la lumière. Enfin, il faudra le décorer à l’aide de cloisons en placo ou en brique, voir redécouper des volumes. Comptez une enveloppe entre 10 000 et 30 000 euros généralement.

Pour les combles, le budget est souvent plus conséquent. En effet, en plus de procéder aux opérations similaires, il faudra créer un escalier d’accès confortable et sécurisé, stabiliser les sols et parfois rehausser la charpente pour la rendre viable.

En fonction de votre maison et de son agencement vous trouverez forcément une bonne solution d’extension avec toutes ces solutions.

2 commentaires sur “Réaliser une extension : quel type de construction choisir ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *