Comment brancher soi-même une boîte de dérivation ?

La boîte de dérivation, la boîte de connexion ou la boîte de jonction répondent à une même définition. Le dispositif résout les problèmes relatifs à la longueur des câbles. Dans un souci de sécurité, la boîte doit être installée à l’abri des défaillances. Voici les différentes étapes à suivre pour son branchement.

Les étapes préliminaires avant l’installation

Quelques précautions s’imposent avant d’enclencher le raccordement d’une boîte de dérivation. Il faut couper le courant au disjoncteur général. Vérifiez l’absence de tension en utilisant un multimètre. Prenez connaissances des règles de base d’installation conformes à la norme NF C 15-100 et des différents codes couleurs (fils bleus, noirs et verts/jaunes). L’endommagement des parties métalliques des fils dénudés conduit à une perte d’intensité électrique. Pour éviter un tel désagrément, inspectez l’état de tous les fils entrant dans les borniers.

Des saignées verticales d’encastrement s’avèrent indispensables pour renforcer les cloisons intérieures. Leur emplacement se situe à une distance minimale de 20 cm d’un angle de mur. Avant de les reboucher, effectuez quelques tests pour garantir le bon fonctionnement du circuit électrique. À défaut de saignées, vous pouvez opter pour des câbles sous les goulottes.

Les outils nécessaires à l’opération

Le branchement d’une boîte de dérivation implique l’usage de quelques outils à la portée de tous les bricoleurs, à savoir :

  • Une pince à dénuder ;

  • Des vis ;

  • Un tournevis ;

  • Des connecteurs électriques ;

  • Un boîtier de dérivation.

Pour rappel, la boîte de dérivation relie les fils du tableau électrique aux appareils en usage au sein du foyer. Son installation est indispensable dans la mesure où les câbles s’avèrent trop courts pour connecter l’ensemble des instruments électriques. Son rôle se résume donc à la connexion des fils supplémentaires au réseau sans besoin d’une liaison directe au tableau électrique. Par ailleurs, les professionnels conseillent l’usage de boîtes de dérivation afin de réduire au strict minimum les raccordements intermédiaires.

Les différentes étapes au branchement de la boîte de dérivation

Les travaux commencent par la localisation de l’emplacement. Songez à une zone stratégique, facilement accessible en cas de problème. Le mur ou la charpente dans les combles accueillent idéalement une boîte de dérivation. Vient ensuite la fixation aux moyens des vis et du tournevis. Acheminez les câbles à connecter et placez-les à travers les trous prévus à cet effet.

Enlevez chaque extrémité des fils en utilisant une pince. Joignez tous les fils correspondant aux mêmes couleurs dans un même connecteur électrique. À noter qu’il faut 3 connecteurs pour : les fils neutres, les fils de terres et les fils de phase (selon les codes couleur). Passé cette étape, il est désormais temps de refermer le boîtier de dérivation avec son couvercle. Remettez enfin le courant électrique.

À l’apparence simple, la démarche soulève quelques risques. La moindre erreur peut être fatale. Aussi, n’hésitez pas à déléguer la tâche entre les mains d’un expert si le doute persiste. Jean-Marc d’EDUC ELEC, professionnel de l’électricité depuis plus de 30 ans répond justement à ce type de demande.