La gouttière : les types, leur utilité et leur entretien

L’installation d’une gouttière est très indispensable pour tous types de bâtiments, et ce, quel que soit leur style. En effet, cet élément permet d’évacuer les eaux de pluies afin de les diriger vers les différents systèmes de réseaux communaux, vers une citerne en cas de récupération ou vers le terrain. De ce fait, elle protège la toiture et les fondations. Il faut également mettre en place un protège-gouttière afin de protéger la maison de toutes infiltrations d’eau, de glace, de neige, etc. En effet, une gouttière en mauvais état est moins performante et peut provoquer la détérioration de la construction.

Quels sont les différents types de gouttières ?

En général, il existe deux types de gouttières, à savoir la gouttière rampante et la gouttière pendante.

1. La gouttière rampante

La gouttière rampante est très discrète. Elle est installée sur un rebord ou une corniche et est attachée à l’aide de crochets qui se situent sur la partie supérieure des chevrons.

Cette gouttière peut se présenter sous différentes formes : la gouttière havraise et la gouttière nantaise.

La gouttière havraise est caractérisée par sa discrétion et son excellent débit. Son angle présente un relevé arrondi. Son prix par mètre est compris entre 12,5 euros et 15 euros.

Par contre, la gouttière nantaise est moins performante en termes d’évacuation d’eau. Cette gouttière offre un angle de 70 à 90°. Son prix est moins élevé que celui de la gouttière havraise. Le mètre coûte environ 12,5 euros.

2. La gouttière pendante

La gouttière pendante est très répandue sur le marché. Autrement appelée demi-ronde, elle est attachée par des crochets au bout de la toiture.

Ce qui la distingue de la gouttière rampante, c’est la multitude de matériaux utilisés pour sa fabrication. On peut citer le PVC, le zinc et le cuivre.

Ce type de gouttière se présente sous plusieurs formes : la gouttière carrée, la gouttière lyonnaise et la gouttière anglaise.

La gouttière carrée est conseillée pour les grosses constructions.

La gouttière lyonnaise, quant à elle, est constituée d’un pli. Il permet de renforcer sa rigidité. Son prix varie en fonction du matériau choisi. Pour une gouttière en PVC, par exemple, le mètre coûte 3 euros. Celle en aluminium coûte 10 euros le mètre.

Par contre, la gouttière anglaise est très large. Son installation est beaucoup plus compliquée. et son prix est égal à celui de la gouttière lyonnaise.

Pour acheter ce type de gouttière, contactez Livolsi et Fils. Cette entreprise, située dans le Var et les Alpes-Maritimes, est reconnue dans la vente de gouttières. Son équipe peut intervenir à Fréjus, Sainte-Maxime, Draguignan, etc.

3. Le chéneau

Certaines personnes considèrent que le chéneau est un autre type de gouttière. En effet, au sens strict, il s’agit d’un conduit incorporé aux gros œuvres. Celui-ci se trouve généralement contre un panneau mural. Il peut fonctionner comme la gouttière, tout en se vidant dans le tuyau d’évacuation. Actuellement, on le voit principalement sur les anciennes constructions.

Utilité de la gouttière

1. Protection des fondations

La gouttière joue un rôle important dans la protection des fondations. En effet, elle permet de chasser les eaux de pluie loin de celles-ci. En effet, elles doivent rester au sec afin d’empêcher la formation des moisissures, les infiltrations d’eau et les différentes fissures.

Il est important de mettre en place des gouttières sur toutes les constructions.

2. Protection de la toiture

Les gouttières permettent de protéger la toiture. En effet, les eaux de pluie sur le toit vont couler dans la gouttière afin d’être transportées très loin des fondations.

Comment bien entretenir la gouttière ?

Il faut tenir compte de deux aspects afin de bien entretenir une gouttière.

1. Le nettoyage

Il faut enlever les feuilles mortes, les branchages, les aiguilles de pin, les différents débris, etc.

2. La vérification de la performance de l’équipement

Il faut bien vérifier le bon fonctionnement de chaque élément constitutif de la gouttière.