Parlons des travaux de rénovation du système électrique

Avec le temps, la plupart des installations électriques se dégradent et deviennent désuètes. Pourtant, il est important d’avoir des installations correspondant aux normes afin d’éviter tout risque pour la sécurité des habitants et limiter les risques d’incidents et de danger. À travers cet article, découvrons ensemble en quoi consistent les étapes de la rénovation électrique et quel budget prévoir.

Les étapes de la rénovation électriques

La rénovation de tout le système électrique ne peut pas se faire rapidement. Elle se déroule en plusieurs étapes.

1) Commencez par le diagnostic de l’ancienne installation

Faite appel à un professionnel afin de bénéficier d’un diagnostic fiable. Grâce à cette étape, vous pourrez avoir une idée précise de l’état de dégradation de votre système électrique actuel. Vous saurez si vous avez besoin de réaliser une rénovation partielle ou totale.

Vous pourrez également bénéficier des conseils et des suggestions du professionnel pour mettre aux normes votre installation électrique afin d’éviter tout risque pour votre sécurité.

2) Préparez le plan de la place des nouveaux équipements

Grâce au diagnostic, vous avez une idée précise de tous les éléments que vous devez remplacer.

À présent, toujours avec l’aide d’un professionnel, dessinez le plan de la nouvelle installation. Une rénovation électrique peut nécessiter un changement des câbles, des fils et des équipements électriques comme le tableau ou les protections. Il peut aussi nécessiter l’ajout d’élément obligatoire comme de nouveaux interrupteurs.

3) Passez au démontage de l’ancienne installation

Avant d’entreprendre cette étape, n’oubliez surtout pas de couper le courant !

Sachez que la plupart du temps, le démantèlement d’une ancienne installation est plus complexe que la pose de nouveaux équipements. Pour éviter tout risque pour votre sécurité, faite preuve de minutie et soyez attentif. N’oubliez pas que la moindre partie dégradée et non enlevée, risque d’être un danger pour votre sécurité.

Vous pouvez tenter de réaliser vous-même le démantèlement ou de confier cette prestation à un électricien.

4) Posez les équipements de la nouvelle installation

Grâce au plan, vous pourrez facilement repérer la place des différents éléments à installer. Sur cette étape, vous pouvez passer à la pose de tous les éléments de votre système électrique comme les fils et le tableau électrique. Vous pouvez également relier votre installation à la prise de terre.

5) Faites des travaux de finition

La pose d’un nouveau système électrique nécessite parfois quelques travaux de démolition et de dégradation. Par exemple, pour installer un système d’installation encastrée, vous devez nécessairement creuser les murs.

Une fois votre installation électrique mise en place, songez à faire appel à un artisan spécialiste des travaux de second œuvre comme un maçon ou un peintre en bâtiment.

Le budget à prévoir pour les travaux de rénovation du système électrique

Le coût de la rénovation d’une installation électrique dépend en premier lieu de la surface de l’habitation. En effet, plus votre maison sera grande, plus les travaux seront amples. Sachez que le court actuel des travaux est compris entre 80 et 100 euros le m², hors taxes. De plus, la TVA dépend de l’année de construction de la maison. Elle est de 20 % pour une construction neuve et de 10 % pour les logements de plus de 2 ans d’existence.

Le coût d’une rénovation prend également en compte l’état général de la dégradation du système électrique. Plus votre installation est dégradée, plus l’électricien devra y travailler. De ce fait, prévoyez un tarif horaire et un frais de déplacement lorsque vous sollicitez ses prestations.

Les avantages de la rénovation du système électrique

Lorsqu’ils sont dans les normes, les systèmes électriques ne présentent aucun danger pour soi, ni pour sa maison. De plus, grâce à un système électrique en parfait état (et certifiée), en cas d’incendie, les assurances sont plus conciliantes pour prendre en charge les travaux de réparation ou d’indemnisation.

Si vous souhaitez faire louer votre maison, sachez que l’acte de normalisation électrique doit toujours accompagner les papiers de la maison.